Immigration et ferme nouvelles

SI Renouvellements – Une fenêtre d'opportunité de déposer et d'étendre

Sur Janvier 9, 2018, a federal court in San Francisco issued a nationwide temporary injunction against President Trump’s termination of the DACA program. Le cas est Regents de l'Université de Californie et al v. DHS. Le juge a ordonné l'USCIS de reprendre l'acceptation des demandes de renouvellement DACA. L'ordre ne permet pas les premiers déclarants temps de l'application, et il ne permet pas le dépôt des demandes de libération conditionnelle à l'avance, sauf dans des circonstances exceptionnelles. Ainsi, la fenêtre de possibilité d'étendre est pour tous ceux dont DACA expiré ou a pris fin après Septembre 5, 2016 en avant. USCIS accepte encore des demandes sous l'ordre.

Retour en Septembre 2017, Président Trump a permis une période de dépôt d'un mois pour les rêveurs dont DACA expirait entre Septembre 5, 2017 et Mars 5, 2018. Donc, anyone whose DACA expired before or after those dates can file right now while this window is open. The US Department of Justice has appealed the injunctive relief order and the US Supreme Court has agreed to take the case. Il prévoit d'entendre la plaidoirie orale sur Février 13, 2018. Ce que la Cour fera après, est inconnue, donc je recevrais les demandes de renouvellement soumises (parvenue à USCIS) ou avant cette date! Gardez à l'esprit que l'injonction est contestée devant la Cour suprême, pas le fond de l'affaire initiale. Le juge du tribunal de première instance doit encore prendre des preuves et des témoignages et ont une audience sur le fond. Donc, ce cas est loin d'être terminée. Dans l'intervalle,, Le Congrès est ou ne fonctionne pas sur une solution législative pour les détenteurs DACA, en fonction du jour de la semaine. Je me concentrerais à rendre ces demandes de renouvellement DACA pour optimiser encore deux années de séjour et croire qu'il existe une solution législative que lorsque et si elle est signée par le Président. Bien sûr, tout le monde devrait encore être une solution préconise législative qui est raisonnable et humain et non au détriment des parents du Rêveur ou d'autres immigrants qui tentent d'immigrer légalement.